La bataille finale contre les forces du mal.
Bien que l'heure était à la fête, aucun d'entre eux ne savaient ce qui se tramait en enfer. Malgré que les fondateurs leurs aient parlé des risques, ils avaient ressuscités d'entre les morts de très puissants et anciens démons. Sans le savoir, ils venaient à eux seuls fait repartir la guerre entre les deux camps. Cole Turner, qui avait été l'un des anciens chefs des démons, avait bien l'intention de réussir cette fois, de détruire tous les Halliwell afin que les êtres maléfiques règnent enfin sur cette terre.
RèglementContexteAnnexesBottin des AvatarsPosts Vacants et ScénariosInvités
A savoir
22/12/2017 Ouverture du forum
Le p3 en fête
Intrigue 1 Magique; à venir
Intrigue 1 Non Magique; à venir
Contexte
Bien que l'heure était à la fête, aucun d'entre eux ne savaient ce qui se tramait en enfer. Malgré que les fondateurs leurs aient parlé des risques, ils avaient ressuscités d'entre les morts de très puissants et anciens démons. Sans le savoir, ils venaient à eux seuls fait repartir la guerre entre les deux camps. Cole Turner, qui avait été l'un des anciens chefs des démons, avait bien l'intention de réussir cette fois, de détruire tous les Halliwell afin que les êtres maléfiques règnent enfin sur cette terre.
Evénements
Intrigue 1 Magique; à venir
Intrigue 1 Non Magique; à venir
Charmed Ones
"je dois sauver le monde"... toujours cette bonne vieille excuse

Partagez|

Un protecteur collant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Un protecteur collant ! Mar 26 Déc - 22:00


 
 
Un protecteur collant !

 
Ft Jilian Curry & Garrett Jordan

 

 San Francisco la nuit, une image magnifique digne d’une carte postal qui avait tout pour faire réver. Petit, Garrett était du lot, puis en grandissant il avait apprit ce que la nuit cachait et bien avant de devenir un policier. Il avait du protéger ses sœurs des prédateurs nocturnes, puis à l’époque où il était marin empeché beaucoup de ses collègues de faire des bétises pour se détendre après de longue semaine en mer. Et le dernier clou sur le cercueil de son innocence fut enfoncé par ses longues nuits de patrouilles lorsqu’il portait l’uniforme. Bien sur, la nuit il n’y avait pas que du danger, mais à force en tant que policier il voyait d’abord cette facette peu reluisante des choses, ayant dévellopé le célèbre instinct de flic qui lui permettait de sentir les ennuis arriver. Un simple exercice d’observation inconsciente, mais qui souvent était plus effectifs que des heures passés en surveillance. Et quand il croisa au coin de la rue la jeune Jilian et deux hommes son alarme interne ce mit à hurler aussi fort qu’elle le pouvait. Cela faisait plusieurs fois qu’il croisait le chemin de l’infirmière et à chaque fois, elle était dans les ennuis ou n’allait pas tarder à l’être, à croire qu’elle les attirait. Il trouvait ca dommage pour une jeune femme de se mettre ainsi en défaut vis à vis de la loi, mais il évitait de la juger. Ce n’étiat pas son travail

Profitant de la discrétion de sa voiture banalisé, il se gara rapidement, avant de sortir pour suivre le trio à pied en profitant de son expérience et de sa tenue passe partout pour ne pas se faire remarquer.  Contrairement à bon nombre de ses collègues, il avait délaissé le traditionel costume deux pièces pour un accoutrement plus commun et pratique. Les mains dans les poches de son blouson en cuir qui cachait son arme à feu, la tête entre les épaules, il se faufillait dans la foule sans regarder personne, ses yeux fixés sur les fesses de la jeune femme, sans aucune arrière pensé. Il savait qu’on ne ferait pas attention à lui, les hommes de son âge trainant le soir dans les bars étaient légions, juste les groupes de femmes qui s’écartaient de son passage.

Il regarda la paire de fesse disparaître dans une ruelle, puis s’adossa au coin pour tenter d’écouter ce qui ce passait. Il ne voulait pas interrompre la jeune femme si elle ne faisait rien de répréhensible, mais Garrett n’aimait pas non plus lui en laisser la possibilité. Il n’avait pas envie de l’arréter encore une fois, pour de toute façon la voir relaché le lendemain sans rien subir de plus grave qu’un rappel à l’ordre. Le détective prit une longue inspiration, serra le poing sur l’insigne de sa fonction pour le moment dans sa poche, puis s’engoufra dans la ruelle. L’heure de la discrétion était révolu.

— Alors, Jilian, qu’est ce que tu nous prépares de beau cette fois-ci ? demanda-t-il innocement en s’arrétant à quelques pas du trio.


 
@ Jodie Cravery sur Never Utopia


Dernière édition par Garrett Jordan le Mar 26 Déc - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mar 26 Déc - 22:21


GARRETT & JILIAN
Un protecteur collant !

La nuit était déjà bien avancée et comme souvent après une longue journée de travail, je décidais de me promener avant de rentrer me reposer quelques heures. Pour une fois, je décidais de rester parmi les mortels, c'était moins intéressant que le monde souterrain mais quand je cherchais bien, je trouvais de quoi m'amuser. Les mains enfoncées dans les poches de ma veste, je me promenais parmi les mortels, observant tout le monde, un léger sourire sur les lèvres. Je ne cherchais pas forcement les ennuis, même si bien souvent ils venaient tout seuls à moi, comme aimanter. J'hésitais plus d'une fois à entrer dans un bar pour boire un ou plusieurs verres, mais le monde qui se trouvait devant chaque établissement m'en avait à chaque fois dissuadé. Au bout de quasiment une heure de promenade, alors que je m'apprêtais à rentrer chez moi parce que l'ennui prenait le dessus, deux jeunes hommes m'arrêtèrent. Au début, ils me demandèrent l'heure et ensuite une cigarette. Une fois les deux choses en leur possession , je pensais qu'ils allaient continuer leur chemin mais non. Ils avaient décidé de m'ennuyer, comme quoi... Je n'avais pas besoin de chercher les ennuis, u qu'ils venaient vraiment tout seuls à moi. Je les écoutais, arquant un sourcil et hésitant à les engueuler voir même de faire bruler quelques uns de leurs cheveux. Mais bon, nous étions au milieu d'une rue piétonne et pour une fois, je voulais être discrète. J'entrais donc dans leur jeu débile et les suivis dans une ruelle non éclairée à quelques mètres de là. Alors que l'un deux s'approchaient dangereusement de moi, une vois masculine, que je connaissais que trop bien, retentit dans l'endroit silencieux. Une grimace apparu sur mes lèvres alors que les deux jeunes reculaient de quelques mètres. Monsieur Jordan... J'aurais du me douter que vous alliez apparaître. A chaque fois, ce flic apparaissait et bien souvent il m'empêchait de m'éclater en utilisant mes pouvoirs. Au début, je pensais à des coïncidences, mais là, j'étais certaine qu'il me suivait. J’enfonçais rageusement mes mains dans les poches de ma veste alors qu'il avançait dans ma direction, sa plaque bien en vu, ce qui fit fuir les deux jeunes. Je n'ai rien fais, vous avez du le voir. Alors aucune raison de me passer les menottes cette fois-ci. Je me tournais légèrement pour lui faire face, même si je ne voyais pas grand chose du policier, vu qu'il était plongé dans le noir. Encore une fois. il m'avait empêché de m'amuser. Si cela se produisait trop souvent, je risquais de me venger contre lui et franchement ça serait dommage d'abimer un si beau mortel. Vous allez faire quoi pour compenser la perte de ces deux beaux jeunes hommes ?
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mar 26 Déc - 23:20



Un protecteur collant !

Ft Jilian Curry & Garrett Jordan


Garrett n’offrit aucun sourire aux deux jeunes hommes lorsqu’ils reculèrent en le voyant. Ils ne réprésentaient sans doute pas un grand danger, du moins pour lui, mais face à une femme seule, même aussi combative que Jilian – il pouvait en témoigner – ils pourraient prendre l’avantage.

— Simple coïncidence. Je passais par ici et je t’ ai vu. Connaissant ton penchant pour attirer les ennuis, j’ai pris la liberté de m’assurer que tu ne te fourrais pas encore dedans.

Garrett avança lentement, sortant son insigne qui luisit dans la lumière de la ville. Les deux jeunes hommes échangèrent un bref regard avant de quitter les lieux aussi vite qui le pouvait en faisant bien attention de ne pas trop s’approcher de lui.

— Des jeunes qui ont peur de la police, ça commence à ce faire bien rare
, remarqua-t-il, ricanant tout le ne les quittant pas des yeux pour être certain qu’ils ne l’attaque pas par derrière.

Une fois certain d’être en sécurité, il se concentra uniquement sur la jeune femme. Il n’était pas à l’abris qu’elle décide de s’en prendre à lui. Garrett en doutait tout de même et ne s’en inquiétait pas trop. Il saurait faire face, le plus embettant serait de ne pas la blesser.

— Non, en effet, je n’avais pas l’intention de le faire de toute façon. Du moins pas si tu ne m’y forces pas. Ca ne m’amuse pas, crois moi. Je préférais largement savoir une jeune femme comme toi en sécurité loin des dangers de ce quartier pourris.

Elle ne voulait certainement pas entendre une leçon de sa part, mais elle y aurait le droit tant pis. Ce n’était pas la première fois et Garrett mettrait sa main à couper que cela se reproduirait encore. Jilian semblait avoir trop d’énergie pour se contenter de s’amuser sagement après son travail. Il comprenait bien sur, elle était jeune et voulait en profiter, mais elle pouvait certainement trouver mieux que trainer dans ces ruelles. Malgré son envie de lui faire la moral, il ne put s’empêcher de sourire quand elle lui demanda ce qu’il comptait faire pour compenser la perte de ses compagnons.

— Voyons, je suis certain que tu trouverais ton bonheur à peut prêt n’importe ou, ce n’est pas ce qui manque dans cette ville des hommes prêts à suivre un jolie minois.

Il prit une profonde inspiration, sortant de l'ombre, avant de rajouter :

— Mais, si tu veux, je peux te ramener chez toi ou te déposer ailleurs, tu devrais pouvoir trouver un bar plus fréquentable dans le centre.


@ Jodie Cravery sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mar 26 Déc - 23:59


En décidant de venir me promener parmi les mortels, j'aurais du me douter que ma route allait croiser celle du policier. Il avait un radar pour me retrouver et ça depuis mon adolescence. Je me demande même s'il ne m'aurait pas implanté une puce pour être sur de ne jamais me perdre. Faudrait que je lui demande tiens ! Il me parla de coïncidence, je le crus qu'à moitié. Parce que franchement, qui pourrait dire qu'à chaque fois que je me fourre dans des soucis, il apparaît comme magie... Pas moi en tout cas. Ben tiens... Je vais me méfier la prochaine fois ! Et je ne me mets jamais dans les ennuis. Se sont eux qui viennent me chercher. J'y peux rien moi ! Enfin si, mais ça je n'allais pas le lui dire, parce que jamais il ne me croirait. J'aimais les ennuis, j'adorais me battre et mettre des raclés à des humains sans avoir besoin d'utiliser ma magie. Mais comment le lui expliquer sans qu'il décide de m'enfermer dans un asile ? En voyant les deux jeunes homme prendre leurs jambes à leurs cous, j'en fus un peu déçue. Franchement, je les pensais plus courageux que ça mais apparemment un insigne de police faisait très peur. Un léger rire s'échappa d'entre mes lèvres quand mon protecteur me dit qu'il préférait me voir à l'abri. Ah... Mais si seulement il savait que j'étais bien plus forte que lui, que rien ne pouvait m'arrêter. Juste pour voir sa réaction, j'aimerai pouvoir le lui dire. Oh mais ne vous en faites pas, je suis en parfaite sécurité dans ce genre de quartier. Je ne crains rien, vraiment. Je fis quelques pas en sa direction, pour pouvoir légèrement distingué son visage, toujours à moitié plongé dans la pénombre de la ruelle. Oui, je pense bien que je n'aurais pas de mal. Mais avec vous à l'arrière de mes fesses c'est plus difficile. J'ai l'impression d'avoir Jiminy criquet qui me souffre ce qui est bien ou pas. Effectivement, si le policier continuait de me su8ivre comme ça, je n'allais plus pouvoir draguer tranquillement et donc plus prendre mon pied quand je le voulais. Il fallait que je trouve un moyen d'échapper à sa surveillance. Même dans le monde d'en bas, j'étais plus libre qu'ici. Il me proposa de me ramener chez mo9i et j'hésitai quelques instants avant de prendre une décision, Je n'allais de tout façon plus tarder à rentrer, vu qu'il m'avait coupé toute envie de m'amuser. Du moins avec d'autres jeunes hommes que lui. Pourquoi pas. Mais à une seule condition. Que vous acceptiez de boire un verre chez moi. Sa serait... Un peu une façon de me faire pardonner. Je me rapprochai encore un peu de lui et déposa mon plus beau sourire sur les lèvres. J'espérais bien qu'il allait accepter, après tout il venait de gâcher ma soirée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mer 27 Déc - 22:25



Un protecteur collant !

Ft Jilian Curry & Garrett Jordan


Visiblement la jeune femme ne semblait pas croire Garrett lorsqu’il affirmait que c’était le hasard qui l’avait mis sur son chemin cette nuit. D’une certaine façon, elle n’avait pas à tout à faire tord vue que c’est son expérience avec elle et sa capacité à créer des ennuis qui l’avait poussé à la suivre en la croisant.

— Ce n’est pas de moi qu’il faut te méfier, je ne représentes pas un danger contrairement à bon nombres d’hommes que tu pourrais croiser dans un bar ou une boite de nuit. Je ne parles même pas d’une ruelle comme celle-ci.

Non, tout ce qu’il voulait c’était la protéger, comme des dizaines d’autres personnes qu’il avait croisé dans sa vie et qu’il croiserait. Par moment, ce n’était pas rien de plus qu’une action ponctuel en faisant respecter la loi ou en étant juste là au bon moment. Pour d’autre, comme la jeune Jilian, il fallait les suivre sur le long terme, les surveiller autant que les guider, être là pour eux. Garrett avait même laissé son numéro à quelques âmes qui en avait vraiment besoin. C’était ça à ses yeux le métier de policier.

— Tu me rappelles la plus jeune de mes sœurs, elle aussi avait ce don très particulier de toujours ce mettre dans les ennuis jusqu’au cou. Bien sur, elle pouvait aussi compter sur ses grands frères pour l’en sortir.

Il croisa les bras sur son torse, continuant d’observer la jeune femme qui s’approchait d’elle même. Elle lui donnait l’impression de faire face à une chatte qu’il aurait saisit par la queue afin de lui chiper sa souris. Finalement, c’était peut-être les deux jeunes hommes qu’il avait protéger.

— Si tu t’amuses sagement, je n’aurais pas à jouer les bonnes consciences, tant que ca ce déroule entre adultes et dans le respects des lois, tu peux passer la soirée de la façon dont tu le souhaites.

Sa proposition de la ramener chez elle semblait avoir fait mouche, mais la récompense qu’elle demandait pour sa future bonne conduite paraissait disproportionné. Accepter de boire une verre avec elle en tête à tête n’était sans doute pas une bonne idée, car il ne croyait pas un instant qu’elle cherchait à se faire pardonner de quelque chose. Mais d’un coté, si cela lui assurait que la jeune femme reste tranquille au moins une soirée, il pouvait bien faire un petit effort. Il ne risquait pas grand-chose après tout et puis, Garrett était en plein dans ses heures supplémentaires, il pouvait sans doute s’octroyer une petite pause, avant de retourner à son travail. Il hésita de longue minute, avant de faire un pas sur le coté en invitant la jeune femme à quitter la ruelle.

— Très bien, tu as gagnés, je viens chez toi.


@ Jodie Cravery sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mer 27 Déc - 23:57


Quand je l'entendis me dire que je ne devais pas me méfier de lui  mais plutôt des hommes que je pouvais rencontrer dans les rues de la ville, je dû retenir un éclat de rire en me mordant la lèvre. C'était plutôt les hommes qui devaient se méfier de moi et pas seulement la gente masculine. Tous les mortels devaient se méfier de moi, vu que je pouvais les transformer en un tas de cendre en un claquement de doigts. Heureusement que mentir était un don pour moi, que je pouvais m'inventer une seconde vie en quelques instants seulement. Oui monsieur, bien monsieur... Je me conduirai en demoiselle sage maintenant. Bon, il y avait peu de chance que le policier pense que j'étais entrain de dire la vérité, vu qu'à chaque fois qu'il me voyait, c'était pour me sortir d'une galère. Du moins, c'est ce qu'il pensait, vu qu'en réalité je voulais juste m'amuser. Il fallait vraiment que je devienne plus discrète, si je voulais m'amuser avec les mortels, parce que pour le moment, c'était à chaque fois loupé. Voilà que maintenant il était entrain de me comparer à sa petite soeur. Sa petite histoire me fit lever les yeux au ciel et un léger soupir s'échappa d'entre mes lèvres. Je plaignais presque sa famille, avoir un policier parmi eux ne devait pas être génial tous les jours. Enfin... Là c'était mon côté démon qui parlait, vu que mon côté humain ne savait pas ce que c'était d'avoir une famille, une vraie famille aimante. Vous devriez me la présenter si je lui ressemble. Je suis certaine qu'on s'entendrait très bien ! Un grand sourire apparu sur mon visage et je m'approchait encore de quelques pas en sa direction. Je me voyais bien faire la fête en compagnie de mademoiselle Jordan. Si elle me ressemblait vraiment, les soirées allaient être passionnante. Il continuait encore et encore à me sermonner sur mon comportement et je devais avouer que je ne l'écoutais plus vraiment. Je me concentrais sur mes doigts qui me démangeais de plus en plus et j'avais même l'impression que je pouvais sentir de petites flammèches apparaître. Je détestais recevoir des ordres ou des sermons et les siens commençaient vraiment à me taper sur le système. S'il continuait, je pense que je pourrais pas résister bien longtemps avant de m'amuser à faire apparaître quelques flammes autour de lui. Heureusement pour nous deux , le séduisant jeune homme me proposa de me ramener chez lui et vu que je n'avais pas envie que la soirée se termine, je lui proposai rapidement de boire un verre. Son silence me fit doucement sourire. Je voyais bien qu'il était entrain d'hésiter et s'il essayait de refuser, j'avais mille et une idées pour lui faire changer d'avis. quand finalement il accepta ma demande, je passai à côté de lui, lui décochant mon plus grand sourire. Moi qui pensait que ma soirée était fichue, il venait de me redonner espoir. Génial ! Bon, pas besoin de vous donner mon adresse, je suppose que vous la connaissez toujours. L'envie de lui tirer la langue pour l'embêter me pris mais je me la mordis, ce n'était pas le moment sinon je pouvais tirer un trait sur le tête à tête qu'il allait m'offrir dans peu de temps.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Jeu 28 Déc - 11:10



Un protecteur collant !

Ft Jilian Curry & Garrett Jordan


Garrett n’était pas idiot non plus, il voyait bien que ses paroles et sermons commençaient à agacer la jeune femme, mais ses moyens d’actions étaient limité pour essayer de lui éviter des ennuies. Il ne pouvait pas simplement l’attraper par son fond de culotte avant de la trainer dans un endroit plus en sécurité. Il préféra éviter de lui faire remarquer qu’elle le prenait sans doute vraiment pour un débile profond avec ses promesses et son attitude. Elle était encore jeune, et à son âge il aurait sans doute fait la même chose si un vieux policier lui faisait la moral. Cela avait du arriver qu’une fois ou deux lorsqu’il était encore adolescent, et alors les policiers finissaient le plus souvent par le menacer de tout raconter à sa mère ce qui était suffisant pour le faire rentrer dans les clous aussi vite qu’un coup de fouet sur les fesses.

— C’est bon, j’ai compris, plus de leçon pour cette nuit, commença-t-il en levant les deux mains en signe d’abandon. Tu peux arrêter de faire semblant de m’écouter. Quand à ma sœur, tu l’as peut être connu, elle enseigne la biologie à l’université de San Francisco, ses étudiants l’aimes beaucoup, mais elle c’est pas mal assagie depuis son mariage avec l’une de ses anciennes élèves.

La fierté pointait dans sa voix lorsqu’il parlait de sa petite sœur, il en aurait été de même pour chacun des autres membres de sa fratrie. Tous les quartes avaient réussi à sortir de la situation plus que modestes de leur famille pour rejoindre les classes plus hautes de la société. Garrett n’avait pas de jugement de valeur à ce niveau, mais il savait pertinemment qu’on vivait mieux sans se soucier de trouver à manger tout les jours ou batailler continuellement pour conserver un toit sur sa tête. Il n'y avait guère que lui qui n'avait pas réussi à sortir de sa condition, même s'il ne pouvait pas trop se plaindre non plus.

Visiblement son accord pour boire un verre avec elle semblait rendre heureuse Jilian. Il tourna les talons, sortant de la ruelle en lui faisant signe de le suivre, restant proche en gardant juste assez de distance pour ne pas paraître trop intime alors qu’il la ramenait jusqu’à sa voiture : une vieille fort explorer qui devait être aussi vieille que le paraissait la jeune femme.

— Oui, je me souviens de ton adresse, il faut dire que j’ai du te ramener plus d’une fois là bas, dit-il.

Il vient ouvrir la portière pour Jilian, puis fit le tour. Avant de s’installer derrière le volant, il retira sa veste de cuir, laissant son holster de poitrine et son arme – un colt detective special, une véritable antiquité, mais toujours efficace – à la vue de la jeune femme. Il attendit qu’elle s’attache, avant de mettre le contact. L’autoradio diffusa un vieux morceau de blues, alors que Garrett s’engageait dans la circulation.


@ Jodie Cravery sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Dim 31 Déc - 13:07


A ma tête, le policier compris rapidement que je ne l'écoutais quasiment plus et que donc ces sermons entraient dans l'une de mes oreilles et ressortaient directement par l'autre. De plus, s'il avait continué à parler, je pense que je me serais amusée à enflammer le bas de sa veste ou de son pantalon, parce que franchement je commençais à m'ennuyer ! Un petit sourire apparu sur le coin de mes lèvres à ces mots et je fus presque déçue quand il me dit que sa chère sœur était devenue sage depuis son mariage. Oh, mais je vous écoutais, du moins à moitié. Ce qui est déjà bien non ? Concernant votre sœur, cela ne me dit rien. Mais je n'aimais pas forcement l'école et les études. Mon petit sourire s'agrandit légèrement sur mon visage, parce que pour une fois, je lui disais la vérité pure. L'école n'était pas faite pour moi et c'était pour ça que je n'avais pas fais de longues études. Jamais je n'aurais tenue assise durant des années à écouter des professeurs plus barbants les uns que les autres. A peine avait-il accepté ma demande de boire un verre en ma compagnie, qu'on se retrouvait dans la rue animée et le voir se tenir à une distance raisonnable de ma personne, me fit presque éclater de rire. Policier un jour, policier toujours apparemment, même quand il faisait un écart durant sa soirée de service. Quand je vis dans quelle voiture il allait me faire monter, j'essayais de la mémoriser, cela pourrait toujours me servir pour le semer une prochaine fois. Ben oui, j'espérais bien pouvoir m'amuser correctement avec un ou plusieurs mortels durant une future soirée, sans qu'il réussisse à me retrouver. Un vrai éclat de rire s'échappa d'entre mes lèvres quand il me dit qu'à force de me ramener chez moi, il connaissait mon adresse par cœur. C'est un avantage non ? Il me fallut ensuite quelques secondes avant de comprendre qu'il démarrait qu'une fois ma ceinture bouclée, chose que je fis rapidement. Et puis, je n'avais pas l'habitude de me retrouver assis à l'avant avec lui au volant. En temps normal, j'étais toujours à l'arrière. Cette position était assez déroutante et je ne savais plus vraiment quoi dire pour briser le petit silence qui venait de s'installer entre nous. Je regardais donc par la fenêtre de la portière, observant les gens qui passaient près de nous. En fait, je vous propose de boire un verre, mais je ne sais même pas si vous êtes en service. Je n'ai pas envie que vous ayez des ennuis à cause de moi. Oui, oui, venant d'un démon cette phrase pouvait paraître bizarre mais vu qu'il ne connaissait pas ma vraie nature, je devais paraître le plus humaine possible et ce n'était pas forcement pas très évident pour moi.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Dim 31 Déc - 14:31



Un protecteur collant !

Ft Jilian Curry & Garrett Jordan


La réponse de Jilian le fit rire de nouveau. Garrett se demandait si son besoin de se montrer rebelle et taquine était un genre qu’elle se donnait ou un vrai trait de sa personnalité. Il espérait que ce soit la seconde solution, car même s’il ne le dirait jamais à voix haute, ce genre de caractère l’avait toujours amusé, surtout chez une jeune femme comme Jilian. Cela le rassurait un peu sur le fait de ne pas être aussi impressionnant ou effrayant qu’il le craignait parfois.

— Tu n’aimais pas l’école ? J’étais certain que tu me dirais ca. Tu as donc eu beaucoup de courage pour finir infirmière. Enfin, je peux te comprendre, je ne suis pas allez plus loin que le lycée et si on ne m’y avait pas poussé j’aurais sans doute abandonné avant.


Et par on, il entendait sa mère, qui lui avait botté les fesses lorsqu’il avait seulement émis l’idée de laissé totalement tomber les cours sans obtenir son diplôme sanctionnant la fin du lycée. Il se retrouvèrent rapidement dans sa voiture, il laissa la jeune femme s’installer, répondant à sa question.

— Un avantage ? Oui, sans doute, même comme je suis tout aussi bien capable de te retrouver dans les rues, cela perd de son intérêt.


Une plaisanterie qui laissa place au silence, alors que Garrett conduisait. La jeune femme bravache avait visiblement fait place à une compagne de voyage plus timide et renfermée. Un changement étonnant qui le poussa à se demander ce qui lui traversais l’esprit. Il l’observait regarder par la vitre les gens qui défilaient. Peut-être poussait-il trop loin son zèle en voulant ainsi l’escorter. Elle était jeune avoir sur le dos un vieux flic fatigué ne devait vraiment pas être très amusant.

— Ne t’en fais pas, commença-t-il pour la rassurer alors qu’elle semblait s’inquiéter des répercussions qu’une telle invitation pouvait avoir sur lui. Je suis en train de faire des heures supplémentaires et j’ai bien le droit de prendre une petite pause, voir carrément arrêter mon service. Je ne risques rien à passer quelques instants avec toi, nous sommes des adultes et vu que tu n’es actuellement pas lié à l’une de mes affaires, on ne pourra pas me soupçonner d’attitude inconvenante.

Il lui offrit un sourire pour qu’elle ne s’inquiète pas, avant de reprendre en plaisantant :

— A moins que tu ne cherches à me faire tomber dans un traquenard ?



@ Jodie Cravery sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mer 3 Jan - 17:01


Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise que tout comme moi, il n'avait jamais aimé l'école. Pourtant pour devenir policier, je savais que l'école n'était pas facile et de mon point de vue, il fallait l'aimer pour pouvoir obtenir ce papier. Je déposai un regard plutôt étonné sur le policier. J'ai simplement fait ce que j'aimais et puis... Je n'étais pas la meilleure de ma classe, bien au contraire. Je suis étonnée de savoir ça. Pourtant vous êtes quand même devenu policier et un bon à ce que j'ai pu voir. Faut dire qu'il était un des rares à toujours me retrouver et à me retrouver avant même que j'ai eu le temps de faire quoique se soit. Il avait un don, c'était certain ! Où alors, j'étais très nulle pour me cacher, ce qui était aussi possible. La conversation passa rapidement sur le fait qu'il savait très bien où je vivais vu le nombre de fois où il avait du me ramener après une nuit de garde. Ah ce rythme, il allait bientôt squatter H24 chez moi, pour être certain que je n'allais plus faire de bêtises. J'observais du coin de l’œil sa voiture, ne m'étant pas attendu à un tel véhicule. Je le voyais plutôt dans quelque chose de classe et de récent. Mais au final, ça allait avec son personnage. Effectivement, vous avez un don pour me pister dans les rues de la ville. Je vais commencer à me méfier à chaque fois que je mets un pieds à l'extérieur. Je laissais un nouveau petit sourire apparaître sur le coin de mes lèvres et mon regard se posa sur l'extérieur de la voiture. Est-ce que finalement c'était une bonne idée de l'inviter chez moi ? C'était bien la première fois que je faisais entrer un homme dans mon petit cocon. Je lui demandais si cela n'allait pas déranger ses heures de boulot mais il me rassura bien vite. Il était en heures supplémentaires et à cet instant, je me disais que ces supérieurs allaient être ravis de le payer moins. Le policier me demanda rapidement si ce n'était pas un traquenard, ce qui fit éclater de rire. Vous êtes sérieux ? Je vous pensai plus doué que ça. Je pense que vous l'auriez tout de suite deviné si je vous envoyai dans un mauvais plan. Je secouai légèrement la tête, encore étonnée de sa demande. Mais au final, il n'avait pas tord, cela aurait pu en être un... J'étais un démon après tout et c'était dans mon être de faire souffrir. Surtout qu'il m'avait empêché de m'amuser et pas seulement ce soir. Mais promis, je n'ai aucune mauvaise idée derrière la tête. Juste un petit verre, même sans alcool et vous serez libre de repartir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mer 3 Jan - 17:54

Un Protecteur Collant !
— Ne sois pas étonné, j’ai commencé jeune, tout en bas de l’échelle. J’ai passé des années à patrouiller le quartier avant de réussir à devenir détective. Je connais chaque ruelle du coin aussi bien que celle du quartier où j’ai grandis, expliquais-je en remarquant son étonnement lorsque je lui dis que je n’avais guère aimé l’école. Tu as raison, faire ce qu’on aime est le mieux, tu as de la chance d’avoir trouvé si jeune une voie qui te plaisait.

Il se contenta de lui sourire lorsqu’elle lui fit un compliment en affirmant qu’il semblait être un bon policier. Il se savait correct sans plus, des dizaines d’autres flics étaient sans doute bien plus efficaces et qualifiés dans la ville, mais il voulait juste faire son boulot.  Il éclata de rire lorsqu’elle affirma vouloir faire attention maintenant dès qu’elle sortirait.

— Disons surtout que je penses que tu as plus besoin de mon attention que d’autres personnes que j’ai croisé durant ma carrière. Je n’aimerais pas qu’il t’arrive quelques choses de mal que ce soit à cause d’une « bêtise » que tu fais ou d’une mauvaise rencontre.

Il avait marqué les guillemets sur bêtises avec les doigts. Pour lui, elle n’avait pas grand-chose d’une délinquante ou d’une criminelle. Elle était juste quelqu’un qui aimait s’amuser et ne prenait pas toujours la mesure du danger qu’elle pouvait courir. La voiture s’engagea dans la rue où se trouvait le domicile de Jilian et il eut la chance de rapidement trouver une place pour garer l’antiquité qui lui servait de voiture

— Non, je ne crois pas vraiment que tu cherches à me piéger. Il y aurait sans doute bien plus efficace que de me ramener chez toi. Puis, tu m’as déjà promis de me laisser partir libre, alors je te fais confiance.

Il récupéra sa veste pour de nouveau cacher son arme de service à la vue de la jeune femme et des autres passant. Puis sortit, ferma la voiture et attendit que Jilian prenne les devants

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Mer 3 Jan - 23:36


C'est vrai qu'il est rare de trouver le métier de ces rêves si tôt, mais j'avais su que c'était ça que je voulais faire, malgré le fait que je sois à moitié démon. C'était bizarre, je sais d'être dans ce corps de métier alors que d'un autre côté ma passion était de tuer les gens. Ah ça... Je me doute bien que vous avez commencé tout en bas. Comme tout le monde quoi. Je repensais à mon  parcours, au moment où j'avais décidé de me lancer dans les études d'infirmière malgré les mauvaises notes que j'accumulai avec les années. Néanmoins j'étais fière de moi, fière de voir que malgré tout j'étais parvenu à mon rêve et que maintenant je travaillais dans un lieu fantastique, que se soit pour mon côté humain ou démon. Néanmoins ça prouve que vous avez un don, parce que pas tout le monde réussis à gravir les échelons. Beaucoup reste tout en bas. Quand il me dit qu'il devait me protéger et que j'étais le genre à me mettre dans les embrouilles, je levai les yeux au ciel en poussant un soupir. Encore une fois, il me donnait envie de lui dévoiler ma vraie nature. Mais faire ça alors qu'il était au volant... C'était l'accident assuré et je n'étais pas de service cette nuit. Je croisai les bras et émis un petit grognement. de mécontentement. Je ne suis pas une pauvre fille sans défense. Même sans vous, je m'en sortirai très bien ! Est-ce qu'une fois il allait comprendre que je détestai la morale ? Ou alors il faisait exprès pour m'énerver et franchement il était très doué à ce jeu-là ! Je croisai les bras et mon regard le fusilla quelques instants avant de regarder par la fenêtre. Si j'avais su qu'il allait encore me réprimander, je ne serais jamais montée dans sa voiture. Quand il vint sur le sujet de la confiance, un petit sourire, presque démoniaque, apparu sur le coin de mes lèvres. Le pauvre, s'il savait qu'il était entrain de parler à un demi demon, je ne pense pas qu'il oserait parler de confiance et encore maintenant qu'il avait réussis à me mettre en rogne. Peut-être que je vous laisserai repartir... Ou pas. Finalement je n'ai pas encore décidé si je vous gardai prisonnier. Surtout que si vous avez vos menottes sur vous, je pourrai sans soucis vous attacher quelque part dans mon appartement. Et te faire griller quelques poils. Mais bon, ce détail, je préférai le garder pour moi. C'était une petite torture que j'aimais bien, surtout chez les hommes.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Jeu 4 Jan - 13:06

Un Protecteur Collant !
— Oh, tu sais certain on l’a chance toute relative de commencer directement dans les hautes fonctions. Ça dépend toujours de qui on est et d’où on vient. Avec les bon diplômes en poche, il est aussi toujours possible de grimper quelques échelons directement. Enfin, moi j’étais trop mauvais à l’école pour ca.

Il sourit lorsqu’il se rendit rapidement compte qu’il lui faisait encore une fois la leçon, mais c’était dur pour lui de s’en empêcher. Même s’il n’y avait aucune ressemblance physique, Jilian lui rappelait tant ses petites sœurs… et puis il avait vu bon nombre de jeunes femmes se foutre en l’air sans d’autres raisons que celle de tomber sur les mauvaises personnes. Elle affirmait ne pas être sans défense et il aurait voulu la croire, mais c’était un peu trop lui demander.

— Okay, j’ai recommencé avec mes leçon, je suis vraiment désolé. J’essaierais de ne plus le faire ce soir. Plus loin, je ne peux rien promettre. Je fais depuis que je suis gamin, il sera difficile de me retenir.

Je m’approchais d’elle, passant une main dans son dos, essayant par ce simple geste de lui faire oublier un peu la leçon qu’il venait de lui donner à nouveau.

— Dans ce cas, je devrais peut-être prévenir quelqu’un de l’endroit où je me trouves au cas où tu déciderais de me séquestrer. Et oui, j’ai mes menottes sur moi, même plusieurs paires, mais d’habitude c’est plutôt moi qui attache les autres.

Il ricana à nouveau amusé.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 121
Métier : infirmière
Puissance : 369


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Jeu 4 Jan - 13:41


Il est vrai qu'il y avait plusieurs possibilités pour monter les échelons mais il était toujours préférable d'avoir de bonnes notes durant nos années de formations. Cela donnait plus de poids ensuite à nos employeurs pour nous faire confiance. C'est vrai, vous n'avez pas tort. J'aurai préféré que la conversation continue sur cette voie, plutôt qu'elle dévie sur les réprimandes, sauf que je ne pouvais pas vraiment décidé de la tournure de la conversation. Heureusement, en voyant ma tête, le policier comprit qu'une fois de plus, il m'avait mis de mauvaise humeur et s'excusa légèrement, ce qui me fit sourire. C'était bien la première fois qu'il le faisait et j'avais la nette impression que cela lui coûtait beaucoup. J'allais certainement jouer là dessus plus d'une fois, parce que je devais avouer que ça me plaisait beaucoup. Y a pourtant assez de demoiselle en détresse dans cette ville que vous pourriez sermonner. J'étais même prête à les lui trouver si vraiment il ne voyait pas d'autres demoiselles en danger. Je pouvais même faire exprès de les mettre en danger devant ces yeux pour qu'il trouve une autre proie. Une fois à l'extérieur de sa voiture, en face de mon immeuble, il passa une main dans mon dos, comme une petite protection et cette sensation me fit légèrement frissonner.  Pourquoi ? Aucune idée et je ne voulais même pas y penser. Mon regard se déposa sur lui et un petit rire s'échappa d'entre mes lèvres à sa remarque alors que nous nous arrêtions devant la grande porte de mon immeuble, pour que j'y rentre mon code. Quelqu'un ? Je pense plutôt que vous devriez appeler toute la cavalerie, il faudra beaucoup de monde pour me maîtriser. Et ce n'était pas une blague, sauf que je ne me voyais pas lui dire le pourquoi il lui faudrait beaucoup de monde. Même là, avec que des humains, j'étais certaine de m'en sortir sans une égratignure. Le code entré, je poussai la lourde porte pour le laisser entrer dans le hall de l'immeuble ? Ascenseur ou escalier ? En sachant que je vis au quatrième. J'étais bien gentille de lui laisser le choix, en tant normal les gens suivaient ce que je voulais et c'était tout. Je continuai de le regarder, hâte de savoir ce qu'il allait choisir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/12/2017
Messages : 110
Métier : détective de Police
Puissance : 398


Feuille de personnage
Relations:
Pouvoirs:
Objets:

MessageSujet: Re: Un protecteur collant ! Jeu 4 Jan - 14:06

Un Protecteur Collant !
Le regard de Garrett s’assombrit un bref instant lorsqu’elle lui affirma qu’il y avait bien assez de demoiselles en détresses à sermonner. Elle avait raison, il le savait et si le policier en avait la possibilité, il tenterait de protéger tout ce qui en avait besoin. Mais il n’était qu’un homme et loin d’être le meilleur. Il n’avait même pas été capable de protéger correctement et garder prêt de lui sa propre femme et leur fille. Puis, il n’y avait pas que les jeunes femmes, il y avait tous les autres… tous ceux qui voulait simplement vivre heureux et en paix qui se trouvait être la victime des loups de la ville. Mère de famille, garçonnet, vieille personne laissé à l’abandon, tous avait besoin de protection un jour où l’autre.

— Tu as raison, dit-il en observant un bref instant le sol avant de la fixer de nouveau. Mais malheureusement pour toi, il semblerait que tu sois parmi celle qui se trouve toujours sur ma route. Tu n’as sans doute pas de chance...

Il ne rompit le contact de sa main que lorsqu’il arrivait devant la porte du bâtiment de la jeune femme. Il lui laissa taper le code – sans chercher à le lire –  Puis il pénétra à l’intérieur, observant par habitude les lieux. Elle vivait dans un endroit qui semblait plutôt bien entretenu et propre. Bien loin du motel où lui même logeait.

— Je prends le risque de me retrouver seul face à toi alors. De toute façon, je n’ai pas trop envie de partager ta compagnie avec quelqu’un d’autre.

De nouveau, il placa la main dans son dos pour la mener jusqu’à l’acenceur qu’il appella. Dès que les portes s’ouvrirent il la fit passer devant lui avant de presser le bouton pour le quatrième étage.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un protecteur collant !

Revenir en haut Aller en bas

Un protecteur collant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Ones :: San Francisco :: Le centre-ville :: Les rues et ruelles-